03/02/2009

UN AUTRE BRESIL OCT 2008 - Belem

L'hôtel Massilia, ou plutôt comme l'on dit au Brésil, notre posada, la première que nous découvririons, nous offrait la fraîcheur de son patio arboré, le confort de ses chambres et l'accueil chaleureux de son propriétaire, un français qui avait fait le grand saut de Marseille à Belem il y a vingt ans, pour s'y établir.

La nature est une artiste en toute chose. Elle déroule les couleurs de l'aurore, celles des somptueux couchers de soleil, nous offre des lunes de soie, elle fertilise la terre pour que les hommes puissent la cultiver, fait couler l'eau dans les mers et les océans et les remplit de poissons ... Pourquoi alors créer des buissons de ronces et d'épines, pourquoi ces immenses racines bardées d'aiguilles perfides et vengeresses ? Celle ou celui qui possèderait la réponse peut me la laisser ici.

Sur le tronc de l'arbre, peut-être un "Cumaru", couraient des veinules de velours vert. Des épines guerrières, que l'on aurait dites grossies au microscope, en hérissaient la surface, le protégeaient de toute agression quelle qu'elle soit.

2 commentaires:

tibo a dit…

Génial votre blog, plus de précision que sur Géo permettez moi d'ajouter un lien vers ce blog sur le mien, je repasse demain pour en faire le tour!
Très bonne soirée !

Fredesk a dit…

Peut-être que l'intérieur de ces racines visibles est délicieux pour une espèce vivante du coin et que cette plante aura développé des épines pour décourager le prédateur et ainsi continuer de fabriquer de quoi répandre, à son tour, des rejetons... pour que l'espèce se perpétue.